dimanche, juillet 14, 2024

Kongo Central : S’en est loin d’être fini avec le dossier de la question orale avec débat.

Pas plus tard que hier le bureau de l’Assemblée Provinciale venait de déclaré irrecevable la question orale avec débat du Député Guylain PANZU TSASA MANGOVO adressée au Gouverneur de Province dont selon eux, ne cadre pas avec l’art 142 du règlement d’ordre intérieur qui veut qu’une telle question cadre avec la politique générale du Gouvernement provincial.

Sur ce point, cette décision du bureau nous a poussé à réfléchir d’avantage et analyser profondément l’article 143 du même règlement qui stipule : < le Député Provincial qui désire poser au Gouvernement provincial ou à ses membres et aux services publics provinciaux et locaux ou à leurs gestionnaires …>

Cet article qui rencontre la loi sur la libre administration des provinces démontre clairement que le Gouverneur de Province est considéré comme étant un membre du Gouvernement provincial peut-ont comprendre que le Gouverneur ne répond pas seulement à une question de politique générale, mais peut répondre également entant que membre du Gouvernement provincial à une question spécifique.

D’où le bureau de l’Assemblée Provinciale n’avait aucune raison de déclarée irrecevable la question orale avec débat du Député Guylain PANZU TSASA MANGOVO qui d’ailleurs s’est indigné de cette décision et n’est pas passé par quatre chemins pour dire :

< le bureau de l’Assemblée en a décidé autrement conformément à leurs convictions personnelles, je comprends les motivations de leur décision et en prends acte même si elle intervient au delà du délai réglementaire (art 143-5jours ) >

En ce qui précède mots, le Député Guylain PANZU TSASA MANGOVO veut faire comprendre au public que le bureau de l’Assemblée Provinciale ne s’est basé sur les textes légaux pour déclarer irrecevable sa question orale avec débat, mais plutôt cette décision découle des raisons et intérêts mesquins.

L’auteur de la question a par ailleurs ajouté dans sa déclaration :

< je rappelle que le contrôle parlementaire est l’un des rôles principaux d’un parlement, sans lui, l’Assemblée Provinciale perd son essence >

Visiblement et sans ambages, on peut comprendre que le contrôle parlementaire n’existe plus à l’Assemblée Provinciale du Kongo Central, ce qui revient à dire que l’organe délibérant n’a plus sa raison d’être car il a perdu l’ardeur.

Dans un autre angle, le Député Provincial Guylain PANZU TSASA MANGOVO appelle cependant le Gouverneur GUY BANDU NDUNGIDI en ces termes :

< Par souci de transparence, du respect et de redevabilité envers la population, j’espère, que Son Excellence, Mr le Gouverneur de Province trouvera d’autres moyens pour s’exprimer sur ce dossier en vu d’éclairer la lanterne de nos électeurs, souverains primaire

Pour finir, l’élu de Lukula a réaffirmé son engagement envers ses électeurs, celui de les défendre à tout prix.

Par ✍️ Osée MABIALA

DANS LA MEME CATEGORIES

VOUS AIMERIEZ AUSSI